Réduire la quantité des déchets, en limiter la dangerosité
Sous l’influence de la croissance démographique, l'évolution des modes de vie et des habitudes alimentaires, la quantité de déchets ménagers ne cesse d’augmenter. Cette tendance n’est pourtant pas inéluctable, il suffit d’adopter quelques gestes simples de prévention pour offrir une cure d’amaigrissement à nos poubelles.
La prévention des déchets correspond à l'ensemble des actions accomplies avant l’abandon ou la prise en charge par la collectivité qui permettent de réduire les quantités et/ou la nocivité des déchets.
La pratique du compostage à domicile, le réemploi des biens, la sélection de produits réutilisables et moins emballés sont autant de gestes de prévention.
 

Une démarche de développement durable

La prévention des déchets correspond à l'ensemble des actions accomplies avant l’abandon ou la prise en charge par la collectivité qui permettent de réduire les quantités et/ou la nocivité des déchets.
La prévention des déchets consiste donc à alléger la poubelle et à limiter la dangerosité des déchets.
   
La prévention des déchets répond aux enjeux du développement durable puisqu’elle présente des intérêts environnementaux, sociaux et économiques.
 
  • intérêts environnementaux :
La prévention des déchets contribue à préserver nos ressources naturelles en réduisant l’utilisation de matières premières (bois, pétrole…) nécessaires à la fabrication des produits. Elle participe également à la protection de l’environnement en limitant le transport et le traitement des déchets.
           
  • intérêts sociaux :
Elle est aussi amenée à renforcer les liens sociaux et la solidarité par le partage de bonnes pratiques comme la création d’un réseau de guides composteurs, et par le recours à des objets de seconde main.
Elle permet aussi le développement du civisme environnemental par des initiatives de sensibilisation et d’éducation à la prévention des déchets.
 
  • intérêts économiques :
En diminuant le flux de déchets, la prévention permet de maîtriser les coûts de gestion des déchets. Elle stimule également certains secteurs d’activités locaux tels que la réparation et les structures de l’économie sociale et solidaire.
 

 Le plan départemental de prévention des déchets

Le Conseil général de l’Aisne s’est engagé dans la prévention des déchets suite à l’adoption en juin 2008 du plan départemental d’élimination des déchets ménagers et assimilés (Télécharger le PDEDMA). Il assure depuis l’animation d’un plan local de prévention des déchets. Ce plan définit les multiples actions de prévention à développer dans le département et les objectifs quantitatifs et qualitatifs à atteindre.

A travers les actions déployées, ce plan est l’occasion donnée à chacun de devenir un acteur de la prévention. En effet, tous les acteurs du département, citoyens, associations, collectivités, administrations, professionnels, peuvent adopter des gestes destinés à réduire la production et la dangerosité des déchets.

Une solution...parmi tant d'autres !

Dans le cadre du Plan Départemental de Prévention des Déchets et de la promotion des éco-évènements sur son territoire, le Conseil départemental de l’Aisne propose de la vaisselle réutilisable (assiettes et gobelets) aux associations ou collectivités organisatrices d’évènements afin de lutter contre l’utilisation de matériel jetable. Ce matériel est gratuitement mis à la disposition des organisateurs et s’engagent à en respecter l’ensemble des conditions de prêt.

Aucune caution n'est demandée mais 1 euro est demandé pour chaque verre ou assiette perdu !

Télécharger la convention de prêt (à faire valider auprès de Géodomia)

Plus d'infos auprès de Géodomia au 03 23 80 32 20 ou geodomia@aisne.fr

Le Département de l'Aisne s'engage dans le développement durable et la prévention des déchets !
Télécharger le Guide du compostage, réalisé par le Conseil Départemental de l'Aisne ! (Edition 2017)
 
Simple et naturel
 
Epluchures de fruits et légumes, marc de café, coquilles d’œufs, sachets de thé, fleurs fanées, tontes de pelouse, feuilles mortes, branchages… tous ces déchets sont biodégradables. Ils peuvent donc être valorisés naturellement chez soi par la pratique du compostage à domicile. Ainsi, ces déchets sont transformés en compost, un amendement de qualité pour les plantes en rendant le sol plus fertile. Le compostage à domicile contribue aussi à la protection de l’environnement en évitant le transport de nos déchets.                      
  
Les conseils de nos guides composteurs
Pratiquer le compostage à domicile en respectant quelques règles simples pour obtenir du compost :
  • Diversifier les apports de déchets ;

  • Aérer les matières en mélangeant régulièrement ;

  • Maintenir une humidité suffisante ;

  • Sectionner ou broyer les déchets volumineux. 

Adopter des pratiques complémentaires permettant de réduire votre production de déchets végétaux :

  • Le paillage 
  • Le mulching ;
  • L'alimentation animale ;
  • L'aménagement d’espaces et le recours à des végétaux produisant le moins de déchets verts possible.

 

Le réseau axonais des guides composteurs
Le Conseil général de l’Aisne met en place et anime un réseau de guides composteurs. Ces citoyens bénévoles et volontaires ont pour mission de sensibiliser, d’informer et de conseiller leur voisinage sur la pratique du compostage à domicile. Ils peuvent donc être sollicités par leurs concitoyens pour bénéficier de conseils.
 
Contactez un guide composteur, habitant près de chez vous. Vous pouvez obtenir ses coordonnées en envoyant un courriel à cette adresse : preventiondechets@aisne.fr.
 
 
Et le lombricompostage alors?
 
Géodomia dispose depuis décembre 2015 d'un lombricomposteur !
Le lombricompostage est une technique utilisant un processus naturel et écologique consistant à placer dans un récipient (le lombricomposteur), des vers qui se nourrissent des déchets organiques que nous leur apportons régulièrement lors de la préparation des repas. Ces vers mangent jusqu’à l’équivalent de leur poids par jour de matière organique et réduisent par 5 le volume initial qu’ils auront absorbé. Après une phase de digestion, les vers rejetteront une matière dépourvue d’odeur, de la consistance d’un terreau appelé lombricompost. Plus d'infos : www.verslaterre.fr
 

Les enjeux 

Vivant dans une société de consommation, nous sommes tentés de nous débarrasser au plus vite des biens arrivant en fin de vie, même s’ils peuvent encore servir. Le réflexe de jeter systématiquement à la poubelle est à troquer par le réflexe du réemploi et de la réparation afin de prolonger la durée de vie d’un produit. Ainsi, la production d’un déchet est évitée, des économies sont généralement réalisées et des objets devenus inutiles pour certains peuvent faire le bonheur d’autres.
 

Quelques conseils pratiques

Avant d’acheter, soyez malin, vous pouvez :
 
  • Emprunter et louer des biens destinés à un usage occasionnel : matériel de puériculture, de bricolage, livre…
  • Dénicher des produits d’occasion auprès de personnes de votre entourage et des structures locales de l’économie sociale et solidaire.
Pour éviter de jeter, soyez futé, vous pouvez :
  • Réparer les objets qui peuvent être remis en état ;
  • Avec un peu de créativité, détourner un objet de son usage premier en le réutilisant ou en le relookant ;
  • Donner ou vendre des biens à un membre de votre famille, un ami, une association, une structure locale du réemploi ou par le biais des brocantes, des petites annonces…

 

Quelques exemples d’initiatives locales

Des structures de l’économie sociale et solidaire interviennent localement dans le secteur du réemploi. Elles donnent une nouvelle vie à des biens valorisables et contribuent également à offrir un travail à des personnes en difficulté d’insertion professionnelle.                                                                           
Les Ateliers d’Insertion des Restos du Cœur de l’Aisne d’Aulnois sous Laon reprennent  des objets réutilisables (mobilier, vaisselle, livres…). Ces objets, remis en état par le personnel, puis mis en vente, retrouvent alors une seconde vie.
 
Voici également un lien intéressant relatif au recyclage des lampes et équipements électriques professionnels (DEEE Pro) : http://www.recylum.com/

Les enjeux

Lorsque nous achetons un produit nous achetons aussi le déchet qu’il occasionne. Et selon les habitudes de consommation, plus ou moins de déchets vont être produits. Ainsi, un consommateur responsable, par ses choix lors de la sélection des biens et par son comportement lors de l’utilisation de ces produits, génère peu de déchets et oriente l’offre proposée par les industriels et les distributeurs.

Quelques conseils pratiques

  • Acheter uniquement ce dont on a besoin et éviter le gaspillage ;
  • Privilégier les produits réutilisables plutôt qu’à usage unique : opter pour les sacs réutilisables, paniers, éponges, vaisselle réutilisable, piles rechargeables… au lieu des sacs jetables, lingettes, vaisselle jetable en carton ou en plastique, piles à usage unique…
  • Privilégier des produits moins emballés en choisissant :
    - la plus grande taille de conditionnement de produit adaptée à sa consommation
    - les produits concentrés et les éco-recharges ;
    - les produits en vrac et à la coupe.
  • Préférer les produits plus respectueux de l’environnement en utilisant les produits distingués par l’un des deux écolabels officiels. Ces écolabels sont le label français NF Environnement et le label européen « la petite fleur ». Ils garantissent à la fois la qualité d’usage d’un produit et la limitation de son impact sur l’environnement.
En savoir plus
 
- Consultez le guide “devenez éco-consommateur acheter et consommer mieux” de l’ADEME. (lien vers ce guide : http://www.ademe.fr/particuliers/Fiches/achet_et_conso/index.htm )  
- Consultez le site internet des écolabels. (liens vers http://www.ecolabels.fr/fr)

Les enjeux

Dans le cadre de leurs activités, les collectivités et les administrations génèrent des déchets. En développant des bonnes pratiques, elles peuvent contribuer à la prévention des déchets. Au-delà de la réduction des déchets, cette exemplarité sensibilisera le personnel ainsi que les citoyens et les professionnels côtoyés.

Quelques conseils pratiques 

  • Limiter la consommation de papier par la dématérialisation des documents, en évitant des impressions inutiles et en économisant du papier lors de l’impression ; 
     
  • Réduire la quantité et la dangerosité des différents déchets générés : entretien des espaces verts, restauration collective… 
     
  • S’initier à des achats éco-responsables, c'est-à-dire avoir recours à des produits et des prestations plus respectueux de l'environnement.

Un exemple d’initiatives locales

Le Conseil départemental de l’Aisne déploie diverses actions dans son fonctionnement interne et dans ses établissements en matière de réduction des déchets. Il s’évertue notamment à développer une démarche d’achats éco-responsables, à réduire sa consommation de papier et à développer la pratique du compostage au sein des collèges.

En savoir plus

Quels sont les chiffres clés de l’Aisne ?

En 2008, la production totale de déchets ménagers et assimilés dans l’Aisne était de 317 944 tonnes, soit 592 kg/hab/an. Cette production comprend notamment les ordures ménagères résiduelles, communément appelé « poubelle grise » et les déchets de la collecte sélective (verre, emballages, journaux-magazines et biodéchets). L’évolution de la production de ces déchets et les objectifs du plan départemental d’élimination des déchets ménagers et assimilés (PDEDMA) sont représentés sur ce schéma.

 Collecte sélective (verre, emballages, journaux-magazines et biodéchets)

Ces quantités sont exprimées en kg/hab/an.
 
 

 

En novembre : semaine européenne de la réduction des déchets
 
Cette semaine est destinée à sensibiliser tout un chacun à la nécessité de réduire la quantité de déchets que nous produisons. Des actions de sensibilisation à la réduction des déchets seront donc organisées dans toute l'Europe par divers acteurs : réseaux associatifs, écoles, universités, administrations, entreprises … Ces actions cibleront différents publics : grand public, salariés, écoliers…
 
En savoir plus
 
Consultez le site internet dédié à cette semaine européenne de la réduction des déchets : http://www.reduisonsnosdechets.fr/
 
Adoption de la loi Grenelle II
 
La loi grenelle II a été adoptée le 12 juillet 2010. Les principale mesures en matière de  prévention des déchets sont :
- obligation pour les officines de pharmacies, en l’absence de dispositif de collecte de proximité spécifique, de collecter gratuitement les déchets d’activités de soins à risque infectieux perforants produits par les patients en autotraitement (article 187)
- la définition d’un programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés, au plus tard le 1er janvier 2012, pour les collectivités territoriales responsables de la collecte ou du traitement des déchets ménagers et assimilés (article 194)
 
En savoir plus
 

Consulter la loi Grenelle II en cliquant sur ce lien

www.aisne.com@ Copyright 2017 Département de l'Aisne | Mentions légales | Plan de site
Top